vendredi 22 décembre 2006

La gestion "travail-famille"...

La gestion du travail et de la famille... un dossier épineux! Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je trouve cela vraiment difficile! Ce matin, en voyant mon petit homme tout triste et malade (sans compter ma cocotte tout aussi malade), j'aurais encore une fois donné ma démission! J'y pense chaque jour. Il n'y en a pas un qui passe sans que cette idée ne me traverse l'esprit. Je suis une personne optimiste de nature. J'essaie de ne pas focusser sur ce qui est déprimant ou difficile. Je trouve du bon dans chaque chose, dans chaque personne. Mais cette semaine, je n'y arrive pas. En fait, ça fait plus d'une semaine que c'est ainsi. J'ai l'impression de marcher sur un fil depuis un bout. L'impression de courir dans le vide, de manquer l'important. Au fond, tout ça a recommencé le 9 mai 2006. Le jour même ou j'ai remis les pieds sur le marché du travail.

Je m'entends encore dire à mon chum il y a quelques années que JAMAIS je ne voudrais rester à la maison. Non! Voyons! Je m'emmerderais! Qu'est ce que je ferais de mon temps. Une femme aussi a besoin de se sentir valoriser par son travail. Quelques années plus tard, une maison, un chien et surtout 2 petits cocos en plus, mon opinion a tellement changée! Aujourd'hui, j'en rêve! Je rêve d'être à la maison avec mes deux petits amours. De profiter de chaque instant, de chaque moment précieux. Je fais mon budget, je cherche quoi couper. Une auto en moins, la garderie en moins, etc. Quand je calcule, près de la moitié de mon salaire part pcq je travaille mais cette même moitié nous manque pour arriver si je ne travaille plus. Un cercle vicieux.

Démissionner, travailler, couper, courir, retard, rendez-vous, absence, maladie, garderie, heures de fou, budget, fatigue... C'est ça que je veux? Non.

Solutions... une garderie à la maison... peut-être. Mais avec 3 enfants à moi (oui oui! J'en veux un autre quand même) ce n'est pas tellement lucratif. Sinon? Je cherche encore... je ne perds pas espoir... je sais que je trouverai... il le faut... mon équilibre en dépend...

En attend, JE SUIS EN VACANCES POUR 2 SEMAINES et je compte bien en profiter! Une nouvelle année commence... et j'espère qu'elle m'apportera certaines réponses, certaines solutions!

1 commentaire:

Juliescrapbook a dit…

Marie-Ève, je me suis posée les mêmes questions que toi il y a 4 ans et je n'ai jamais regretté ma décision de quitter mon emploi. William était toujours malade (et moi aussi), j'étais épuisé, la qualité de vie était à zéro. J'ai retravaillé à temps partiel beaucoup plus tard quand le temps était mieux. Encore cette semaine avec l'otite de Philippe, j'étais bien contente d'être à la maison pour le soigner. C'est une dure décision je te comprends. J'ai pris 6 mois pour la prendre.
juliescrapbook